Deux chercheurs dans un laboratoire

100 ans d'insuline – un grand anniversaire et une réussite

Cette année, nous jetons un regard rétrospectif sur 100 ans d'insuline dans le traitement du diabète. En 1923, l'entreprise allemande Farbwerke Hoechst – notre ancêtre – était une des premières entreprises à produire de l'insuline de haute et constante qualité à grande échelle; nous en sommes fiers.
C'est le 23 novembre 1923 que paraît la première annonce pour «Insulin Hoechst» dans la revue médicale allemande «Münchner Medizinische Wochenschrift». Au cours des décennies qui ont suivi, les contributions importantes au progrès de l'insulinothérapie venaient toujours de Francfort-Hoechst (Allemagne) – et c'est encore le cas aujourd'hui.

Pionniers de l'insuline

Au début du 20e siècle encore, le seul traitement possible pour lutter contre le diabète consiste en des mesures drastiques. Les personnes diabétiques de type 1 décèdent de cette maladie métabolique. Ce n'est qu'en 1921, avec la découverte de l'insuline par des chercheurs canadiens et européens, qu'a lieu la percée tant attendue. Elle permet dès lors à des millions de personnes dans le monde de mieux vivre avec la maladie.

Cette année-là, ce sont les travaux de recherche de Frederick Banting, Charles Best, James Collip et John Macleod, de l'université de Toronto, qui changent la donne : l'équipe parvient à extraire de l'insuline du pancréas d'animaux et à étudier son action chez l'homme. Le premier patient traité avec succès est Leonard Thompson, un adolescent de 14 ans qui au début du traitement n'a plus que la peau sur les os, ne pèse pas plus de 30 kg, et s'enfonce chaque jour un peu plus dans un coma diabétique. Sous insuline, son état s'améliore en quelques semaines seulement.

De l'insuline de Francfort

logo 100ans de l'insuline 

Il existe une insuline «made in Francfort» depuis l'année 1923, soit près de 100 ans. Alors que l'insuline était auparavant collectée à partir de pancréas de bœufs et de porcs, la production des différentes insulines de Sanofi est exclusivement biotechnologique depuis plus de 20 ans. A partir de bactéries Escherichia coli génétiquement modifiées, un processus biotechnologique complexe composé d'environ 130 étapes distinctes permet de produire de l’insuline humaine, d'insuline glargine, d'insuline glulisine, des biosimilaires de l’insuline lispro et de l’insuline aspart (non disponible en Suisse), ainsi que la combinaison d'une insuline basale et d'un agoniste du récepteur du GLP-1.

Les cartouches et stylos d'insuline sont également fabriqués à Francfort. Chaque année, près de 400 millions de stylos à insuline sont produits sur les chaînes de production modernes de Francfort-Hoechst, et au total plus de 600 millions d'ampoules/flacons pour injection et perfusion. Plus de 1,3 million de personnes diabétiques font confiance aux insulines Sanofi. Sanofi investit continuellement dans la technologie de pointe pour la fabrication de ses produits sur le site de Francfort. De la recherche à la commercialisation, en passant par la production et le développement des dispositifs médicaux, l’ensemble de la chaîne logistique des insulines Sanofi se trouve en Allemagne.

Une insuline de mieux en mieux tolérée au fil du temps

Dès 1912, Hoechst lance des recherches sur des extraits issus de pancréas d'animaux en vue du traitement du diabète. Puis l’'entreprise améliore le procédé connu de Toronto et, en octobre 1923, elle lance «Insulin Hoechst» sur le marché européen. En 1936, l'entreprise Hoechst – premier producteur d'insuline – ne produit plus que de l’insuline cristalline, ce qui permet une meilleure purification de l'insuline et une amélioration de la tolérance locale.

Dès lors, les évolutions s'enchaînent – s'en suivent alors des décennies d'innovations. A partir de 1970-71, seule de l'insuline purifiée par chromatographie est utilisée pour l'ensemble des préparations. Ainsi, les intolérances disparaissent presque complètement. L'objectif suivant est le développement d'insuline humaine. La grande avancée voit le jour en 1976, lorsque Hoechst fabrique pour la première fois de l'insuline humaine semi-synthétique.

 

Aujourd'hui, la production d'insuline est biotechnologique

L’intérêt de Hoechst pour le développement de méthodes de synthèse innovantes pour l'insuline humaine se traduit notamment dans la mise au point d’un nouveau procédé de production : la technologie génétique. En juillet 1994, Hoechst obtient l'autorisation d'exercer une activité de production biotechnologique d'insuline humaine. En 2000, l'introduction de l'insuline glargine, analogue de l'insuline à longue durée d'action, révolutionne pratiquement l'insulinothérapie basale et créé un nouveau standard. Depuis le nouveau millénaire, Sanofi produit toutes ses insulines exclusivement de manière biotechnologique.

Individualisation du traitement

L'insulinothérapie d'aujourd'hui n'est plus comparable à celle du siècle dernier. Aujourd'hui, les innovations vont au-delà des médicaments : elles tendent plutôt à individualiser le traitement. Dans cette optique, Sanofi réalise et réalisera encore à l’avenir des études interventionnelles et non interventionnelles avec les insulines. À l'aide de méthodes d'analyse scientifique modernes, elle évaluera les processus thérapeutiques et en publiera les résultats dans le but d'obtenir de nouvelles données en conditions réelles dans le traitement du diabète. Parallèlement, Sanofi se prépare aux défis futurs avec une sélection de solutions innovantes pour les patients. Pour ce faire, Sanofi travaille, en collaboration avec des partenaires, à des solutions mettant le contrôle glycémique individuel au centre d'un écosystème interconnecté, permettant ainsi aux patients de gérer de façon encore plus autonome et efficace leur traitement du diabète. L'objectif est que les personnes diabétiques vivent bien et puissent surmonter leur maladie de façon simple et pratique, sans crainte ni fardeau émotionnel.

Le diabète est une épidémie mondiale à la croissance trop rapide pour les systèmes de santé – plus de 463 millions de personnes dans le monde vivent au quotidien avec le diabète. En Suisse, on estime que près de 500 000 personnes sont atteintes de diabète.

DIABETES.YOUR.TYPE.

Chez Sanofi, nous faisons en sorte que le traitement soit basé sur les besoins individuels. Grâce à des programmes de formation, des médicaments innovants et des aides au traitement, notre objectif est de soutenir les personnes diabétiques en offrant des options thérapeutiques individualisées. Nous sommes convaincus que les soins de santé doivent être aussi individuels que vous l'êtes.

Ce site utilise des cookies pour mesurer son audience et nous permettre d’améliorer votre expérience utilisateur. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de ces cookies. En savoir plus.
OK